Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 mars 2014

Rendez-vous en terre... peu connue ! Au Ladakh (ལ་དྭགས), avec Jigme et Sonam.

 

1471554384.gif

Dès ce jeudi 13 mars, chaque jour,

pendant une semaine, JUSQU'AU 20 MARS,

partons en voyage en Inde, au Ladakh,

à la rencontre de Jigme et Sonam.

   

762519450.gif

 
 

Le Ladakh (ལ་དྭགས། wylie : la-dwags) est une région de l'État indien du Jammu-et-Cachemire, située dans sa partie orientale, et dont elle occupe plus de la moitié de la superficie. Cependant, c'est l'une des régions les moins peuplées du pays. Parfois appelé le Petit Tibet, le Ladakh est célèbre pour ses paysages montagneux et sa culture bouddhiste tibétaine. Sa ville la plus importante est Leh (གླེ་).

 

Source : Wikipedia

 

 

 

 

1262056708.jpg

 
 

1471554384.gif

2403805093.JPG

1471554384.gif

1812893703.JPG

1471554384.gif

2216231078.JPG

1471554384.gif

1911355650.JPG

1471554384.gif

2583390627.JPG

1471554384.gif

Le photographe raconte...

"Nous étions en plein mois de novembre.  J'étais alors en voyage à Ladakh, dans un endroit très reculé près de la frontière tibétaine, lorsque je suis tombé sur un petit groupe de nomades en train de dépecer un yack pour les réserves hivernales de nourriture.

Ils étaient une trentaine et il semblait qu’elles étaient toutes unies par des liens de parenté.  Mon interprète leur parla de mon envie de prendre quelques photos : j'ai alors commencé à installer un flash puis à prendre des Polaroids pour leur distribuer, j'utilisais alors un Hassebald.

J'avais remarqué une jeune fille avec un bébé sur le dos.  Chaque fois que je la regardais, elle partait en courant dans sa tente en peau de yack.  Finalement, plus tard dans la journée, elle eut assez de courage pour se laisser prendre en photo.

Jigme et Sonam sont deux sœurs dont la famille est descendue il y a peu de ses terres himalayennes pour s'installer dans ce camp d'hiver sur le plateau tibétain, à 2000 mètres d'altitude. Quand j'ai donné à Jigme sa photo Polaroid, elle l'a regardée, a crié et a couru vers sa tente.  Je suppose que c'était la première fois qu'elle se voyait réellement car sa famille n'avait même pas de miroir.

J'ai depuis continué à prendre beaucoup de clichés de personnes vivant dans des terres reculées, n’ayant jamais vu leur propre tête. La réaction que j'obtiens le plus souvent est qu'elles ne croient pas que mes photographies les représentent vraiment..."

2058542593.JPG

1471554384.gif

 Phil Borges : un photographe humanitaire.

Phil Borges fait partie des Maîtres de la photographie américaine.  Souvent primé, il documente avec passion, depuis une quarantaine d'années, la vie des populations tribales du monde entier : les portraits qu’il en dresse et en diffuse soulèvent à chaque fois la question cruciale de la survie de ces peuples autochtones. 

Il considère que sa mission est spirituelle et part à la découverte des régions les plus éloignées de la planète.  Ses photographies suspendent le temps.  A la fois photographe, artiste et poète, il devient témoin et porte-parole de chacun de ces peuples uniques qu’il rencontre.  Il dénonce le plus souvent la dure réalité de leur triste condition.  Il donne une voix à ceux qui n’en ont pas.  Il diffuse les cultures qui disparaissent progressivement en mettant l’accent sur leur inestimable valeur.

"Je veux que le spectateur voit ces personnes en tant qu'individus, connaisse leurs noms et un peu de leur histoire, pas uniquement en les voyant comme des étrangers qui vivent dans de lointaines contrées, mais en les regardant comme êtres humains qui tour à tour souffrent ou connaissent le bonheur."

http://www.philborges.com/

Voyez aussi (en suivant le lien) "Le Trésor de Yama",

un autre dessin inspiré d'une photo de Phil Borges,

présenté sur ce blog en octobre 2013.

2460307104.JPG

1471554384.gifJEUDI 20 MARS 2014

3700386178.jpg

Un dessin au portemine graphite (dureté : B, HB, H, 4H ; épaisseur 0,3 mm)

dimensions : 30 x 35 cm

 

1471554384.gif

 

Dès à présent, les commentaires sont ouverts...

 

Prochain dessin

au début du mois d'avril !

762519450.gif

3199407460.gif

 

11 mars 2014

Le Loxodonta Africana, l'éléphant des savanes d'Afrique.

TOUTE DERNIERE MISE A JOUR EN BAS DE PAGE, LE MARDI 11 MARS 2014

DIMANCHE 2 MARS 2014

689319946.jpg

3122173533.jpg

Suivez-moi là où mes mines me mènent, dans l’un des derniers paradis sauvages sur terre, le Parc national de Serengeti en Tanzanie, inscrit à l’inventaire du patrimoine de l’humanité de l'UNESCO, avec ses immenses plaines où le regard porte à l’infini et qui s’étendent, sur une superficie de près de 15 000 km2 (la moitié de la Belgique), depuis les hauts plateaux de la zone de Ngorongoro jusqu’à la frontière du Kenya au nord et le lac Victoria à l’ouest.

1139783709.jpg

689319946.jpg

MARDI 4 MARS 2014

Assurément, tous ceux qui visitent ces espaces sauvages repartent avec au cœur le souvenir de ces immenses plaines parcourues par des hordes d’antilopes, des colonnes de gnous, de gazelles et de zèbres, des millions d’herbivores qui transhument continuellement en quête d’herbages.  L’abondance et la variété de la faune de Serengeti est telle que le voyageur est certain d’y admirer l’essentiel des animaux d’Afrique : gazelles, antilopes, girafes, buffles, zèbres, éléphants, hippopotames, crocodiles, hyènes, chacals, phacochères, singes, et une impressionnante quantité de félins : lions, guépards et léopards.  A elle seule, la population de lions et lionnes est estimée à 2500 têtes.  Les oiseaux sont aussi très bien représentés avec plus de 500 espèces répertoriées.

31587301.JPG

Vous découvrirez bientôt le dessin pas à pas du plus gros mammifère terrestre vivant se désaltérant sur les berges d’une rivière.  Oui, j'ai dessiné un éléphant, plus précisément le Loxodonta Africana, plus connu sous le nom d'éléphant des savanes d'Afrique, et qu'il s'agit de ne pas confondre avec son cousin asiatique l' Elephas MaximusL’éléphant d’Afrique est plus grand (3,70 m) et plus gros (7 tonnes) que l’éléphant d’Asie (3,20 m et 5 tonnes), sa peau plus sombre, ses oreilles plus larges. La trompe de l’éléphant d’Afrique se termine par deux appendices en forme de doigts alors que l’éléphant d’Asie n’en compte qu’un.

1178698037.JPG

689319946.jpg

 JEUDI 6 MARS 2014

Peut-être, à vos yeux, l’éléphant n’est-il qu’un mammifère herbivore non ruminant à la peau très épaisse, à la taille massive et aux pieds pourvus de sabots : un vulgaire pachyderme en quelque sorte, sans grand intérêt -a fortiori artistique-.  De prime abord, force est de reconnaître que son allure et sa démarche lourdaudes ne parlent guère en sa faveur. 

Pourtant, si l’on s’y intéresse d’un peu plus près, il faut se rendre à l’évidence : l’habit ne fait pas le moine.

2065803397.JPG

Aristote ne s’y était d’ailleurs pas trompé et l'avait décrit comme une bête qui dépasse toutes les autres par l'intelligence et l'esprit ; n’apparaît-il pas également dans les cultures asiatique ou africaine comme un symbole de sagesse, reconnu pour sa mémoire et son intelligence que l'on compare souvent à celles des cétacés ?   L’éléphant... : un emblème riche de significations !

Permettez-moi d’épingler quelques qualités que les zoologues, bien heureusement, lui reconnaissent ...

3372315797.JPG

689319946.jpg

DIMANCHE 9 MARS 2014

Certains prétendent aujourd'hui que, fait rare dans le monde animal, l’éléphant se montre capable d'être dirigé par ses émotions.  Sa conscience de la mort serait troublante.  Il éprouverait, apparemment, un réel sentiment de deuil face à la perte d’un de ses congénères.  Il reconnaîtrait le squelette de l'un des siens, même des années plus tard.  Il soulèverait alors les os, délicatement, les humerait, tournerait autour du squelette, puis repartirait. 

4100021541.JPG

En l’état actuel des connaissances, l’éléphant compte -avec l'humain, le dauphin, le corbeau et certaines espèces de grands singes- parmi l'une des rares espèces animales à réussir le test du miroir de Gallup : lorsque l'on marque d’une tache son front en un point qu’il ne peut voir directement, puis lui présente ensuite un miroir, il passe sa trompe sur cette tache, démontrant ainsi qu’il a reconnu sa propre image et donc qu’il a conscience de lui-même.  Lors d'une expérimentation, un éléphant d'Asie se serait montré capable d'insight (éclair de compréhension) en allant chercher un cube pour monter dessus et atteindre de la nourriture.

Tout cela ne vous semble-t-il pas un peu troublant ?

3015780341.JPG

689319946.jpg

MARDI 11 MARS 2014

Ne possédant certes pas une mémoire d’éléphant, étant donc incapable de dessiner ce colosse à la peau ridée après une simple visualisation de la photo, c’est grâce à une perpétuelle et inlassable observation méticuleuse de tous les détails de l’agrandissement à outrance d'une superbe photo à l’écran de mon ordinateur que j’ai pu réaliser ce portrait animalier que l'aîné de mes petit-fils adorait contempler -avant qu’il ne prenne le chemin de l’école maternelle- lorsqu’il montait sagement à l’étage pour sa sieste journalière : si, en un premier temps, j’éprouvais un malin plaisir à attirer son regard, c’était lui, ensuite, qui savait, par d'expressives onomatopées, comment attirer le mien, lorsque j’étais distrait, vers cette trompe aussi longue et forte qu’une massue, ce ventre à l’aspect d’une jarre, ses pattes épaisses comme des piliers et ses oreilles ressemblant à d’immenses éventails ...

2392919621.JPG

Et je pense, quant à moi, sourire aux lèvres,

à la sagesse de ce conte hindouiste de Ramakrishna

« l’éléphant et les quatre aveugles » ...

"Quatre aveugles s'assemblèrent un jour pour examiner un éléphant.  Le premier toucha la jambe de l'animal et dit : l'éléphant est comme un pilier.  Le second palpa la trompe et dit : l'éléphant est comme une massue.  Le troisième aveugle tâta le ventre et déclara : l'éléphant est comme une grosse jarre.  Le quatrième enfin fit bouger l'oreille de l'animal et dit à son tour : l'éléphant est comme un grand éventail.

Puis ils se mirent à se disputer sur ce sujet.

Un passant leur demanda la raison de leur querelle ; ils la lui exposèrent et le prirent comme arbitre. L'homme déclara : aucun de vous n'a bien vu l'éléphant.  Il n'a pas l'air d'un pilier, mais ses jambes sont des piliers ; il n'a pas l'air d'un éventail, mais ses oreilles y ressemblent.  Il n'a pas l'aspect d'une jarre, c'est son ventre qui en est une.  Il n'est pas une massue, c'est sa trompe qui est semblable à une massue.  L'éléphant est une combinaison de tout cela : jambes, oreilles, trompe et ventre."

2589383454.jpg

 FORMAT : 30 x 40 cm

un dessin d'après une photo originale du photographe américain NICK BRANDT

que je vous invite à découvrir en cliquant sur ce lien :

NICK BRANDT, ACROSS THE RAVAGED LAND

1555007350.jpg