Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 décembre 2018

L'Edelweiss des montagnes enneigées

En bas de page, ultime mise à jour ce jeudi 20 décembre

du dessin évolutif et de l'article qui l'accompagne.

réédition, partiellement modifiée, d'un article paru il y a 8 ans

sur mon précédent blog OB, aujourd'hui abandonné.

gif animé Paysage

 

lundi 26 novembre 2018 - introduction

 

  « On ne va tout de même pas en faire toute une montagne … »

     

Les Allemands s'exclameraient :

« Viel Lärm um nichts» (Tant de bruit pour rien) ;

« Aus einem Furz einen Donnerschlag machen » (Faire un coup de tonnerre d'un pet) ;

« Aus einer Mücke einen Elefanten machen » (Faire d'une mouche un éléphant).

 

Les Anglais diraient :

« To create a storm in a tea cup » (Faire un orage dans une tasse de thé) ;

« To make a mountain out of a molehill » (Faire une montagne d'une taupinière).

 

Les Roumains préféreraient :

"A face din ţânţar armăsar" (Faire d'un moustique un étalon).

 

Les Tunisiens lâcheraient :

"Men habba yebni kobba" (D'une graine, il construit une voûte).

 

Je n’irai donc pas par monts et par vaux car, vous l’avez compris, j’ai dessiné il y a quelques années… des montagnes. Un pari un peu fou, me disais-je en un premier temps, il y a 10 ans…

Alors (tel un cycliste escaladant un col alpin en fin d'étape du Tour, se motivant en pensant Je n’ai rien à perdre, mais tout à gagner, décidant subitement de fausser compagnie à ses compagnons d'échappée pour attaquer en solitaire la pente de plus en plus raide qui le rapprochera mètre par mètre du sommet), je me suis lancé sans trop tergiverser dans le travail, seul avec mes portemines, en tête-à-tête avec les pics enneigés d'une photo savamment choisie, que voici :

 

MONTAGNE.jpg

  Rien à perdre, tout à gagner ! 

Voici donc la première étape - oh, autant le dire moi-même, sans grand intérêt - de ce dessin pas à pas que je vous annonçais il y a quelques jours, ce dessin de montagnes enneigées que je nomme en un premier temps "montagnes enneigées", un dessin publié en 2010 sur mon précédent blog OB aujourd'hui abandonné, un dessin ayant fait l'objet à l'époque de plusieurs articles successifs que je réédite ici avec quelques modifications et simplifications. 

dessin-de-montagne-enneigee---01.JPG

Mais patience ...

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif


mise à jour du jeudi 29 novembre 2018

 

 Qui ne connaît ce fascinant tableau de Magritte intitulé "Le domaine d’Arnheim" (1938).

eggwitheagle.533.jpg

“Le domaine d’Arnheim,” 1962, oil on canvas, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Brussels.  

Courtesy of Art Resource. © 2008 C. Herscovici, London/Artists Rights Society (ARS), New York.

 

Quel bonheur d'avoir pu admirer (il y a huit ans) cette fabuleuse toile au Musée Magritte Museum de Bruxelles, installé Place Royale depuis le 2 juin 2009 dans l'Hôtel Althenloh appartenant aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (plus de 500 000 visiteurs en un an pour la plus importante collection au monde des œuvres de l'artiste).

Le chef de file des surréalistes belges admirait Edgar Allan Poe : en lui empruntant ce titre pour désigner une montagne prenant la forme d’un rapace, il ne pouvait rendre un plus vif hommage à son plus grand inspirateur.  Devant un ciel nocturne se détache ce qui semble être une tête d’aigle.

Et pourtant non, comme vous le savez, ceci n’est pas un aigle!  D’ailleurs, ceci n’est pas une montagne!  C’est l’image d’une montagne se transformant en rapace, ou encore la représentation d’un rapace qui se métamorphose en montagne. Pareil pour ce nid rempli d’œufs posé sur un muret au bas du tableau: ils ne sont pas réels, ils ne sont que l’image de quelques œufs délicatement déposés dans un dessin de nid!

Tout cela n’est qu’illusion.

Tout cela n’est que le fruit de l’imagination qui surpasse le réel.

Tout cela n'est qu'une fantastique création d'un peintre surréaliste extraordinaire.

 

Ce qui suit n'est donc pas une tête de pygargue à tête blanche mais mon dessin d'une superbe tête d'oiseau ! (un clic sur l'image permet de revoir ce dessin)

pygargue - dessin progressif 10

 

Une photo de montagnes enneigées …

MONTAGNE

02---montagnes-enneigees----photo.jpg

02---dessin-de-montagnes-enneigees.JPG

un détail de la photo

un détail de mon dessin

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

mise à jour du dimanche 2 décembre 2018

L'on connaît moins, peut-être, les autres versions du "Domaine d’Arnheim" peintes par Magritte. Ou parfois, probablement, l'esprit les confond.

Cette gouache par exemple! Je vous laisse le soin de la comparer à l’œuvre exposée aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, visible plus haut dans l'article, et de vous exercer au jeu des différences ...

Le-Domaine-d--Arnheim---Magritte.jpg

“Le domaine d’Arnheim,” 1962, gouache on paper.

(Private Collection. © 2008 C. Herscovici, London/Artists Rights Society (ARS), New York)

 

Ou encore cette peinture à l'huile ô combien différente, avec, entre autres variantes, la disparition du nid.

1938 Magritte Le Domaine d'Arnheim, 73x100 cm

“Le domaine d’Arnheim,” 1938, oil on canvas.

(Ex-Edward James Foundation, Sussex, UK. Courtesy of the Bridgeman Art Library.

© 2008 C. Herscovici, London/Artists Rights Society (ARS), New York)

 

Que penser de celle-ci (une gouache à nouveau), quelque peu similaire certes, de prime abord, mais pourtant, si différente quand on  l'observe très attentivement.

magritte---le-domaine-d-arnheim---3--.jpg

“Le domaine d’Arnheim,” c. 1944, gouache on paper.  

(Private Collection. Courtesy of Art Resource.

© 2008 C. Herscovici, London/Artists Rights Society (ARS), New York)

 

Enfin, je terminerai par cette version du "Domaine d'Arnheim" qui suggère, me semble-t-il, que le paysage a été peint sur le verre, le verre imitant la scène visible derrière ! L'aigle, bien évidemment, se retrouve à la fois sur le verre et dans le paysage.

magritte - le domaine d'arnheim

“Le domaine d’Arnheim,” 1949, oil on canvas

(Private Collection. © 2008 C. Herscovici, London/Artists Rights Society (ARS), New York)

 

J'ose espérer que mon dessin soutienne la comparaison avec la photo d'origine, et -pour l'instant du moins- je vous promets qu'il n'en existe qu'une seule version, loin d'être aussi célèbre qu'un Magritte, et pour l'instant encore, sous vos yeux, très éloigné de son achèvement.

Mais on avance, on avance... (Comme le chante Souchon).

 

  La photo de montagnes enneigées qui m'inspire …

MONTAGNE

03---montagnes-enneigees---photo.jpg

03 - dessin de montagnes enneigées

un détail de la photo

un détail de mon dessin

 

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

 

mise à jour du mercredi 5 décembre 2018

 

Regardez ce dessin !

Non, ce n’est pas une nouvelle étape de ce dessin de montagnes enneigées

que je vous propose depuis six jours.

Je n'en suis pas l'auteur !

Elmar-Peintner----Plattein-uber-Muttekopf---2008.jpg

"Plattein über Muttekopf - 2008"

Si je vous le présente ce jour, c’est tout simplement parce que, la première fois que je l'avais admiré sur un site internet, j'avais pensé - prétentieusement sans aucun doute, je l'avoue -: "Lui y arrive, n'en serais-je pas capable moi aussi ?".  D’emblée, je dois vous avouer que lui, cet artiste dont je vous parle, n’est pas n’importe qui …  Cet Autrichien originaire du Tyrol jouit d’une réputation internationale dans le monde du graphisme !  Si je tais son nom aujourd'hui, c'est pour mieux vous en parler bientôt, je vous le promets.

Place à mon dessin maintenant ... bien à moi celui-là !

04 - montagnes enneigées - photo

 

04 - dessin de montagnes enneigées

un détail de la photo

un détail de mon dessin

  04 - dessin de montagnes enneigées

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

mise à jour du samedi 8 décembre 2018

 

 

Lui ...

Lui, cet artiste autrichien originaire du Tyrol,

vous disais-je en promettant d'en reparler,

n'est pas n’importe qui... 

Son nom :  Elmar Peintner !

Afin de ne pas alourdir cet article,

je vous invite à le découvrir plus amplement

sur une page séparée,

en cliquant sur son dessin de montagne ci-contre,

 

non sans avoir regardé auparavant

la mise à jour de mon dessin, ci-dessous,

qui progresse maintenant telle une avalanche !

 

 

Elmar Peintner - Plattein über Muttekopf - 2008

05---montagnes-enneigees---dessin.JPG

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

mise à jour du lundi 10 décembre 2018

Aujourd'hui, pas de longues phrases.

Après la présentation d’œuvres de René Magritte lors de la mise à jour du 2 décembre, puis celle de dessins signés Elmar Peintner le 8 de ce mois, pas d'autre présentation aujourd'hui, à l'exception de celle de l'avancement de mon dessin.

Vous avez pu observer précédemment les pentes escarpées et enneigées des versants droits de la montagne.

Aujourd'hui, gros plan sur le piton rocheux visible au côté gauche du massif montagneux ...

 06 - montagnes enneigées - dessin

... piton surplombant de longs pans ensoleillés recouverts de neige immaculée, facile à dessiner !

 

07 - montagnes enneigées - dessin

 

Gros plan, aussi, sur les versants gauches du massif montagneux que je dessine !

 VERSANTS%20GAUCHE.jpg

  Bientôt, je présenterai le dessin terminé !

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif


 

mise à jour du jeudi 13 décembre 2018

Ce jeudi, je vous ai promis de vous présenter ce dessin évolutif terminé. Le voici...

montagne%20num%C3%A9ris%C3%A9e%20leveaux%20-%20compress%C3%A9.jpg

Cependant, pas entièrement satisfait, je me demande si je ne tenterais pas d'apporter une petite touche de couleur à ce dessin, y ajouter un élément coloré, comme un alpiniste au lointain, un petit objet à l’avant-plan, un chamois, bref, un ajout discret qui ne dénaturerait pas cette neige immaculée tout en attirant sur lui les regards...

Qu’en pensez-vous ?  Ma question vous inspire-t-elle ?

Un commentaire de votre part pourrait m'inspirer à mon tour ?

 

"Ce n'est pas le marteau qui a rendu ces pierres si parfaites,

mais l'eau, avec sa douceur, sa danse et sa chanson.

Là où la dureté ne fait que détruire, la douceur parvient à sculpter."

(citation de Rabindranath Tagore, écrivain indien, reprise sur le blog "Le nuage d'Aurore", aujourd'hui disparu)

 

Par la presse en ligne, j'avais lu en 2010, à l'époque où je dessinais mes montagnes enneigées, que venaient de s'achever à Megève, le 24 septembre, les "États Généraux de l’Eau en Montagne".  En découvrant les titres repris ci-dessous, le lien que je pourrais établir entre ces articles et mon dessin m'était apparu  comme "coulant de source" : peut-on contempler plus grande réserve d’eau douce que celle que je vous propose avec mes montagnes enneigées ? C'est de ce thème que j'avais alors choisi de parler en publiant mon dessin évolutif. En ce mois de décembre 2018, il me paraît probable que la situation n'a peu ou pas changé, ou même... s'est considérablement aggravée ! Vous trouverez le contenu de cette recherche sur cette page (lien).

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

mise à jour du dimanche 15 décembre 2018

Jeudi dernier, je vous faisais part de mon intention d'apporter une touche de couleur à mon dessin en intégrant un discret mais attirant petit objet coloré ; toute idée de votre part, chers lecteurs, me serait bienvenue...

Hier, ce commentaire s'est affiché :

"Mais oui, votre question m'inspire... des edelweiss, peut-être ?"

L’edelweiss, oui, la fleur des neiges ... d'apparence si fragile, et pourtant si solide ! Oui, il pourrait s'intégrer à merveille sur cet avant-plan vierge, dans ces montagnes couvertes de neige… Merci pour cette belle idée, elle me plaît, j’y réfléchis, je crois que je la concrétiserai très vite et que le dessin sera bientôt prêt, embelli... En attendant de vous le montrer, en début de semaine, permettez-moi de une première présentation de l'Edelweiss.

 

          edelweiss-visoflora-6561.jpg                      L’« Edelweiss », de l’allemand edel (noble), et weiß, (blanc), est également appelé pied-de-lion, étoile d’argent, reine des glaciers ou immortelle des neiges, et compte sans nul doute parmi les plus célèbres des fleurs de montagne.

 

Il m’a toujours fasciné par sa finesse et son aspect fragile ; dans le langage des fleurs, il symbolise pourtant la force et la protection.  A l’origine de cette réputation, sa faculté à affronter des températures très basses et des conditions climatiques extrêmes, grâce notamment aux fins poils qui le couvrent entièrement. 

Il m’a toujours fasciné, écrivais-je : peut-être à cause de sa longue tige blanchâtre et laineuse, de ses feuilles verdâtres tomenteuses, de ses fleurs regroupées par plusieurs en petits capitules jaunes et entourées de bractées foliacées blanches disposées en étoile, offrant un joli bouquet blanc et cotonneux.

Serai-je capable de le dessiner ?

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

 

mise à jour du mardi 18 décembre 2018

edelweiss%20des%20montagnes%20enneig%C3%A9es%20-%20comprim%C3%A9%20-%20copie.JPGles edelweiss, en nouvel avant-plan du dessin

Une légende, dans les pays alpins, raconte encore que, lors de la naissance de Jésus, les Rois mages suivirent dans le ciel une étoile bien plus brillante que les autres qui les mena jusqu’à la crèche puis, préférant ne plus apparaître dans le ciel, craignant de laisser croire qu'un autre nouveau messie était né, erra puis, apercevant les Alpes, explosa en d’infinis petits morceaux qui aspergèrent les cimes de magnifiques petites étoiles filantes de velours argenté.

Une autre légende, autrichienne, raconte que le fiancé devait offrir à sa fiancée un bouquet d'Edelweiss le jour de leurs noces : aussi partait-il la veille au soir "au péril de sa vie" pour réaliser la plus belle cueillette possible. (Que les lecteurs qui me connaissent soient bien vite rassurés, et assurés qu'il il ne me fallut heureusement jamais mettre en pratique cette coutume, il y a près de quarante ans, lorsque j’eus l’immense bonheur de passer la bague au doigt de ma tendre et chère Sissi, pardon : Lilly …)

Ce jeudi, je vous présenterai le dessin, définitivement achevé...

(et vous parlerai de Sissi, Impératrice d'Autriche, car elle adorait les Edelweiss, et cela se voyait !)

 

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif

659764092.gif


ultime mise à jour du jeudi 20 décembre 2018

Empress_Elisabeth_of_Austria_with_diamond_stars_on_her_hair.jpg

l'Impératrice Élisabeth d'Autriche, en robe de gala de la cour avec des étoiles de diamants, par Franz Xaver Winterhalter, 1865

 

l%27imp%C3%A9ratrice%20%C3%89lisabeth%20d%27Autriche%2C%20par%20Franz%20Xaver%20Winterhalter%20%281865%29..jpg

détail de la coiffure

Elle aimait beaucoup les bijoux et est représentée la coiffure ornée d’étoiles de diamants, qui ne sont pas sans rappeler les Edelweiss, fleurs des montagnes.

Franz Xaver Winterhalter est un peintre académique allemand (1805-1873) ayant vécu principalement en France. Il fut le portraitiste attitré du gotha européen durant le deuxième tiers du XIXe siècle.

Élisabeth de Wittelsbach, duchesse en Bavière puis, par son mariage, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, est née le 24 décembre 1837 à Munich, dans le royaume de Bavière, et morte assassinée le 10 septembre 1898 à Genève, en Suisse.

Elle est plus connue sous son surnom "Sissi" que les films d'Ernst Marischka (avec Romy Schneider dans le rôle d'Elisabeth) ont contribué à faire connaître.

 

Je désirais apporter une petite touche de couleur

douce et discrète, presque invisible, à mon dessin.

Cet ajout se voulait discret, mais apte à attirer – à peine – les regards !

Voici donc le résultat : il correspond entièrement à mes attentes…   

montagne edelweiss - copyright

 

   

 

 

3199407460.gif

 

prochain rendez-vous aux alentours de la mi-janvier

762519450.gif

Joyeux%20No%C3%ABl%20anim%C3%A9.gif

bonne%20ann%C3%A9e%202019%20-%20JcV.jpg

La prochaine présentation de dessin n'est pas prévue avant la mi-janvier.

Chers lectrices et lecteurs, soyez remerciés pour votre fidélité.

Je vous joue un merveilleux Noël et une superbe année 2019 !

 

 

 

 

3199407460.gif

Commentaires

Ceci n'est pas un commentaire... seulement une illusion... mais ce qui est bien réel, c'est votre talent de dessinateur, cher Jean-Claude, pardon, je veux dire vos talents, car vous êtes aussi, incontestablement, le "Maître de la narration et du suspense" !

Oui, je connais ce tableau de Magritte : "le Domaine d'Arnheim". Magritte évoquait "avec des images inconnues de ce qui est connu, le mystère absolu du visible et de l'invisible..." (José Pierre).

Mais élevons nos pensées jusqu'aux sommets des monts que vous avez choisis.
Améthyste.

Écrit par : Améthyste | 12 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Magritte insistait sur l'exclusive pertinence de la dimension perceptive. (Magritte, le véritable art de peindre, Bella Bessard et Harry Torczyner)

"L'art de peindre est un art de penser, dont l'existence souligne l'importance du rôle tenu dans la vie par les yeux du corps humain ; le sens de la vue étant en effet le seul qui soit intéressé par un tableau.

L'art de peindre a pour but de rendre parfait le fonctionnement du regard, grâce à une perception visuelle pure du monde extérieur par le seul sens de la vue. Un tableau conçu dans ce but est un moyen de remplacer les spectacles de la nature, lesquels ne provoquent généralement qu'un fonctionnement mécanique des yeux, à cause de l'habitude qui voile ces spectacles naturels toujours semblables ou toujours prévus à l’avance".


Merci, chère Améthyste, pour votre charmant commentaire. Mes talents de dessinateur ou de Maître du suspense sont-ils vraiment réels ou juste une illusion ?

Ce dont je suis certain, et ce sont là les raisons pour lesquelles je ne me prive pas de continuer sur cette voie, c'est que je ne me lasse pas de dessiner... ni de proposer mes dessins sur ce blog... tout en les enrobant très souvent dans des présentations variées, porteuses de suspense, susceptibles de capter l'attention de mes lecteurs un court instant afin de les inciter à me lire jusqu'au bout... et peut-être à revenir !

Ici, Magritte a comblé ma démarche…

Écrit par : Jean-Claude | 12 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Mais oui, votre question m'inspire... des edelweiss, peut-être ?

Écrit par : Améthyste | 15 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

L’edelweiss, oui, la fleur des neiges... d'apparence si fragile, et pourtant si solide !
Oui, il pourrait s'intégrer à merveille sur cet avant-plan vierge, dans ces montagnes couvertes de neige... Merci pour cette belle idée, elle me plaît, j’y réfléchis, je crois que je la concrétiserai très vite et que le dessin sera bientôt prêt, embelli...

Écrit par : Jean-Claude | 15 décembre 2018

Je viens de parcourir le chemin du superbe dessin de montagne, personnellement un edelweiss ou deux, voir un bouquet? Je pense que cela n'a pas lieu de se poser (comme un nid) sur ton dessin!! En revanche, seul ou accompagné, je pense qu'un dessin serait aussi ravissant! C'est mon avis et je le partage!! Bisous Fan

Écrit par : FAN | 16 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Fan, de m'accompagner sur le chemin de ce dessin de haute-montagne, et de me donner ton avis. Au détour d'un sentier, peut-être, bientôt, découvrirons-nous des Edelweiss ?

Je viens de découvrir une légende des pays alpins racontant qu'après avoir guidé les Rois mages, l'étoile préférait ne plus réapparaître dans le ciel, craignant de faire croire qu'un autre nouveau messie était né. Elle erra longtemps, aperçut les Alpes, où elle se dispersa sur les cimes en de multiples petites étoiles filantes.

Écrit par : Jean-Claude | 16 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je viens d'apercevoir deux magnifiques edelweiss!!! Il ne gâche pas le paysage, il l'accompagnent agréablement!!! c'est comme une signature!! Bravo!!!Bisous Fan

Écrit par : FAN | 20 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je suis ravi de lire que vous appréciez cette touche finale apportée à mon dessin de montagnes enneigées !
A force de les regarder moi-même pour me rassurer, j'ai l'impression qu'ainsi ajoutés à l'avant-plan, ces deux edelweiss apportent - outre leur beauté magique que j'ai tenté de représenter - un peu de profondeur à mon dessin... Merci, Fan !

Écrit par : Jean-Claude | 20 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Les deux edelweiss, au premier plan de votre dessin, sont aussi bouleversants de finesse, de discrétion et de charme que la beauté de votre texte décrivant avec tant de poésie ces fleurs à la fois fragiles et fortes. Pourtant, c'était un véritable défi de vouloir intégrer cette délicate végétation à la somptueuse puissance des montagnes.

Merci pour cet instant d'émotion... Combien j'aimerais que ce dessin connaisse un destin intemporel ainsi que toutes vos oeuvres qui méritent tant un tel avenir !

Je vous souhaite, cher Jean-Claude, d'excellentes Fêtes de fin d'année.

Écrit par : Améthyste | 22 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Dans mon esprit, à mes yeux, du bout de mes doigts, chacun de mes dessins représente un nouveau défi. Celui-ci, que vous avez merveilleusement ressenti, est en toute certitude la touche finale apportée à un dessin qui me tient beaucoup à coeur.

Je vous remercie de m’avoir inspiré ces deux délicates étoiles de velours argenté... d’autant plus que ce fut un passionnant plaisir de découvrir un peu mieux, par mes recherches, l''Edelweiss.

J’estime avoir consacré au crayonné de ces deux fleurs près de dix heures de travail - cutter à la main pour … exceptionnellement affuter la fine gomme : plus de 500 minutes de bonheur, soyons honnête!

Écrit par : Jean-Claude | 23 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

A bientôt et une belle fête de fin d'année 2018 pour attaquer en beauté l'an 2019!!!Bisous Françoise FAN

Écrit par : FAN | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je vous souhaite, Fan, Françoise, un joyeux et heureux passage dans l'an 2029 ! Cherchez une étoie✨✴ filante, vos voeux - il se pourrait ? - seront exaucés.
Jean-Claude

Écrit par : Jean-Claude | 27 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire