Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 décembre 2013

A l'ombre des marronniers.

.....................................................................................................................

 3199407460.gif

     

3199407460.gif

Prochain dessin

le 23 décembre.

Merci pour votre patience...

     

762519450.gif

 .....................................................................................................................

 

PROGRESSIVEMENT, UN DESSIN PRENDRA FORME SOUS VOS YEUX ... 

Vous découvrirez - en bas de page -

sa dernière étape publiée ce mercredi 11 décembre.

 

 LUNDI 2 DECEMBRE 2013

4198148909.JPG

En prémices à la présentation évolutive de ce dessin d'archives
(il existe depuis près de 25 ans : veuillez en excuser les imperfections !)
dont vous découvrez ici la partie supérieure,
 
 
place à la poésie d'Arthur Rimbaud, et à un extrait du poème
" À la musique.  Place de la Gare, à Charleville. "
 

" — Moi, je suis, débraillé comme un étudiant,
Sous les marronniers verts les alertes fillettes :
Elles le savent bien ; et tournent en riant,
Vers moi, leurs yeux tout pleins de choses indiscrètes. "


Vous retrouverez le poème dans son entièreté,

que l'un ou l'autre commentaire de lecteur complète,

en cliquant ICI.
 .....................................................................................................................

MERCREDI 4 DECEMBRE 2013

2545703031.JPGCet article, je l'ai intitulé "A l'ombre des marronniers". 

Quoi de plus évident, apparemment, pour ce dessin d'arbres au feuillage si caractéristique !

Pourtant, ces feuilles - palmées, composées de cinq folioles dentées - ne sont qu'un élément de mon dessin : peut-être même un élément secondaire, même si, vous le verrez plus tard, ce feuillage occupe à lui seul près de la moitié de ma feuille... de papier.

Le titre "Sieste sous les marronniers" aurait probablement mieux convenu !

Vous comprendrez pourquoi en suivant bientôt les étapes suivantes....
 .....................................................................................................................

VENDREDI 6 DECEMBRE 2013

3007187265.JPG

Élément nouveau : un banc inoccupé, incitant à la sieste. 

le mot sieste, en chinois, s'écrit  休息 

Le premier symbole ne pourrait-il signifier "une personne debout" ?

Le deuxième me fait penser à une personne couchée sur le dos, bras et jambes écartés...

Enfin, le troisième ne représenterait-il pas un banc, regardé du dessus ?

- interprétations sont toutes personnelles et sans doute bien éloignées de la réalité ! -

 

A dimanche pour la suite de ce dessin intitulé

"à l'ombre des marronniers" ou encore "sieste sous les marronniers" !
 .....................................................................................................................

DIMANCHE 8 DECEMBRE

Mais, me direz-vous,

pourquoi personne ne s'est-il installé sur ce banc pour fermer les yeux un instant,

ce qui permettrait de justifier le titre "sieste sous les marronniers" ?

La suite du dessin - ou plus précisément sa partie inférieure - ne vous en apprendra pas davantage : quelques feuilles de marronniers tombées sur un sol pavé, et ma signature apposée il y a de près de 25 ans ! 

Je vous demanderai donc de patienter encore un peu ...

1286717123.JPG

 

 .....................................................................................................................

MERCREDI 8 DECEMBRE

 

Je n'abuserai pas plus longuement de votre patience.

Venons-en à cette fameuse sieste ...

Regardez !  

1748234229.JPG

C'est clair maintenant ; c'est évident maintenant : "sieste sous les marronniers" ! 

  Vous connaissez maintenant chaque élément du dessin...

Le voici dans son entièreté.

2206608705.JPG

 3199407460.gif

     

3199407460.gif

Prochain dessin

le 23 décembre.

Merci pour votre patience...

     

762519450.gif

 .....................................................................................................................

"Le mot, issu d'une pensée, peut, s'il est choisi avec le coeur, apporter son lot de bonheur

à la quête étouffée de celui qui le reçoit."                                      Graziella GUERRIER

.....................................................................................................................