Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 juillet 2017

Une sculpture Don de la nature, en bois flotté.

 

  samedi 1er juillet 2017   

Je suis heureux de vous présenter mon dessin en cours de réalisation,

une sculpture de la nature, avec du bois flotté en guise de matériau ...

3210262205.JPG

Commencé le 8 juin dernier, il est en voie d'achèvement.

Une semaine de travail encore, si tout va bien...

Venez découvrir les étapes de sa création dès demain, 2 juillet,

des premiers traits jusqu'aux derniers.

 

crayon%20anim%C3%A9.gif

 

  dimanche 2 juillet 2017: - premiers traits du 8 juin dernier -   

 

… humble création de la Nature …

… Des mois, des ans … combien ? les flots tumultueux d’un torrent de montagne du Tyrol

ont-ils balloté, caressé, ce bout de bois auquel mes mines, à leur tour, donnent forme ?

3021542146.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

 

  lundi 3 juillet 2017: - traits au 11 juin -   


3884140678.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

 

  mercredi 5 juillet 2017: - traits au 13 juin -   

 

1613071301.JPG

 

crayon%20anim%C3%A9.gif

 

  jeudi 6 juillet 2017: - traits au 16 juin -   

 

1085800334.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

 

  samedi 8 juillet 2017: - traits au 25 juin -  

3339793613.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

lundi 10 juillet 2017: - traits au 29 juin -  

2492165961.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

  mardi 11 juillet 2017: - traits au 1er juillet -    

321758218.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

  jeudi 13 juillet 2017: - traits au 3 juillet -     

1779728532.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

  vendredi 14 juillet 2017: - traits au 5 juillet -   

3527905755.JPG

crayon%20anim%C3%A9.gif

  samedi 15 juillet 2017: - traits au 6 juillet -   

 

Bois séché au soleil entre deux crues torrentielles.

 Bois comme imprégné de nourriture terrestre.

 

Inlassablement, le courant a poli, à l’infini, nombre d'irrégularités du bois.

Rivages secrets de l’humble création que les vagues et flots modèlent sous mes doigts.

 

Ici, un nœud, un dégradé ; là, une courbe, des lignes parallèles ou qui s’opposent.

Diversité des traits ou la différence brille et rayonne.

 

 Je tente de traduire l’harmonie de l’ensemble, plaisante au regard, au toucher.

 

Je ne camoufle aucune des irrégularités du bois.

Au contraire, je les mets en valeur afin de satisfaire la particularité, l’unicité de la matière.

 

Mes mines paraissent effleurer le bois comme pour le palper.

En ressentir les rondeurs et les creux, les nervures et la fibre.

 

Tous les éléments du dessin sont assemblés.

Comme une énigme patiemment déchiffrée.

Le voici, entier, complet, rien n'y manque, pas même la signature.

Il vous délivre enfin ses secrets ...

 

  samedi 15 juillet 2017, en fin de soirée : - PHOTO DU 2 JUIN -   

391237749.JPG

 

Le deux mai dernier…

De passage dans la Zillertal, chez un jeune Tyrolien de ma belle-famille, menuisier-ébéniste de profession.

Chez lui tout n’est que bois façonné de ses mains. Mon regard s’attarde sur cette œuvre d’art posée sur un meuble… : je sais à l’instant qu’elle sera l’objet de mon prochain dessin !

Un instant bouche bée, je lui demande, quémande presque, non sans une émotion immanquablement perceptible,  si je peux la regarder de plus près…

Un court et profond échange de regards nous suffit : nous nous comprenons ! Il n'est pas le créateur de l’œuvre, mais il en serait tellement fier. Oui, c'est du bois flotté, trouvé sur le bord d'un torrent de montagne près de sa maison... Il sait ma passion pour le dessin, il connaît mes sujets de prédilection : il devine déjà, c’est probable, ce qui s’ensuivra… !

Je prends ; je touche ; je caresse ; j’admire… Je sors mon appareil photo, je cherche un endroit bien éclairé. Il me guide vers le balcon, devant un panneau en verre teinté : c’est là que je prends une, deux, trois, cinq, dix photos - sous tous les angles - de cette œuvre d’art façonnée par la Nature et tous ses éléments, avec en arrière-plan, un ciel, des nuages "à la Magritte."

Très modestement, j’ai tenté de dessiner cette merveille sous l’angle qui me plaît le mieux, l’angle que lui-même avait choisi en le posant sur son meuble, à hauteur de l’œil. Combien d’heures me suis-je penché sur ce dessin ? Cent cinquante… non, certainement davantage… deux cents… à tout le moins ! J’ai aimé relever ce superbe défi, j’ai du moins exploité au mieux les talents que l'on me connaît ; j’aime ce que j’ai réalisé…  

Mais, permettez-moi… Je viens de rouvrir sur mon ordinateur le dossier "souche de Hansjörg et Nicole".

Oh, vu de l’autre côté, ce bijou de bois flotté est tout aussi merveilleux !

... Un prochain dessin ? ...

2770574717.JPG

391237749.JPG

PROCHAIN ARTICLE 

MARDI 15 AOUT

EN COURS DE JOURNEE.

3199407460.gif

762519450.gif

Commentaires

Bonjour, cher Jean-Claude,
Quel immense bonheur de vous retrouver penché sur vos sublimes dessins -que vous n'aviez pourtant pas abandonnés- et de pouvoir vous l'écrire !

Écrit par : Améthyste | 01 juillet 2017

Bonsoir, Améthyste,

À l’idée que vous êtes restée fidèle et patiente toutes ces semaines, attentive à la parution d’un nouvel article et présente dès le premier jour, je me sens plus impatient encore de présenter, depuis ses premiers traits, ce dessin à ce jour presqu'achevé !

À demain en cours de journée !

Écrit par : Jean-Claude | 01 juillet 2017

Bonjour Jean Claude, vous revoilou avec un nouveau challenge , un dessin qui est près de la perfection comme tel votre talent!! Superbe!!!amitié Bisous Fan

Écrit par : FAN | 13 juillet 2017

Bonjour, Fan. Je vous remercie de votre visite.

Comme le dit si bien mon ami ébéniste-artiste Denis Bruyère, dans son livre "Art & Nature" paru en 2016 :
"Quelle satisfaction nous éprouvons dans la recherche de l'excellence ! La perfection n'existe pas, mais ne pas la chercher, c'est déjà s'en éloigner."

Oui, ce dessin était un nouveau challenge, relevé par pur plaisir...

Écrit par : Jean-Claude | 14 juillet 2017

Certes, les Muses se réunirent pour souffler aux flots d'un torrent autrichien l'idée d'acheminer vers ce jeune Tyrolien -afin qu'il puisse présenter à l'Artiste qui saurait mieux que personne le dessiner, celui qui lui donnerait une nouvelle vie- ce bois flotté rescapé des eaux tumultueuses.

L'imagination mise à vif par tant de détails surprenants, surréalistes, maîtrisés par l'Art de vos mines et offerts à nos regards, je tairai les représentations infinies découvertes dans ces traits, au fil de l'avancement de votre dessin, de crainte que mes mots ne soient indignes de cette oeuvre des vagues, à laquelle vous avez accordé, ou peut-être restitué, une âme. Merci.

Écrit par : Améthyste | 17 juillet 2017

Bonjour, chère Améthyste,
Je ne saurais guère décrire les vagues de sentiments de joie que vos mots -bien trop élogieux- soulèvent en moi, sur lesquels je flotte et vogue non sans rougir : ces mots m’emportent vers des rivages qui me réjouissent, profondément !
Mille Mercis.

Écrit par : Jean-Claude | 20 juillet 2017

Bravo, tu as réussi ce beau challenge d'une oeuvre qui représente un vague (il me semble) je dis aussi bravo à l'auteur cette oeuvre, elle est magnifique!!!Bisous à tous les deux!! Fan

Écrit par : FAN | 29 juillet 2017

Je suis heureux que mon dessin te plaise, chère Fan. Merci !

Ce bout de bois que l'Eau d'un torrent de montagne a créé, ce bout de "bois flotté" est une splendide œuvre d'art que peut-être, aucune main humaine ne pourrait façonner !

Oui, l'on peut penser qu'elle représente une vague...
Chacun y découvrira de multiples et merveilleuses représentations...

Écrit par : Jean-Claude | 29 juillet 2017

Écrire un commentaire